25Juil
By: miseajourlaforgemoderne On: juillet 25, 2016 In: Uncategorized Comments: 0
Partager ! ...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Il manque une couleur de quartier à Pau, un type de développement particuliers que toutes les villes innovantes ont vu émerger depuis longtemps. Un type d’économie qui participe à ce jour au renouveau de Bordeaux avec entre autres l’écosystème Darwin. Alain Juppé est volontiers associé à cette énergie comme on peut le lire dans un article de Sud Ouest. Il est maintenant de la responsabilité des élus de s’engager pour permettre l’émergence de ce type d’endroit, c’est une attente forte des administrés.

Un quartier ainsi pensé renforcerait l’attractivité de l’agglomération paloise. Nous avons déjà parlé de nos inspirations pour une partie du vaste projet géré par l’agglomération appelé « Rive des Gaves ». Nos ambitions sont bien dans ce cadre.

Concernant ce type de développement, le nouvel observateur a sorti dans son numéro du 14 juillet 2016 un article intitulé « les friches, c’est chic » (cf en bas d’article)

Dans un article de la République des Pyrénées, François Bayrou parle d’un centre-ville qui doit redevenir chic. La question est de savoir s’il va savoir donner au terme chic la connotation la plus moderne, en phase, innovante qu’il peut revêtir ? En tout cas, l’énergie naissante dans le quartier de la gare donne une formidable opportunité à l’agglomération. Elle peut lui apporter cette dimension « du nouveau chic » qui lui manque, et ce à condition que le centre-ville soit pensé différemment, de façon plus large, globale et surtout inscrit dans les enjeux de demain (mobilité douce, économie créative, dimension collaborative et eco-responsable)

L’agglomération de Pau a un formidable potentiel souvent sous-estimé. Ce potentiel ne pourra se développer qu’à la condition que les espaces soient décloisonnés, que tout l’ensemble soit cohérent. Il est contre productif de penser le projet « Rive des Gaves » sans le connecter au centre-ville « historique ». Et continuer à penser tout voiture parce que les palois se déplacent essentiellement ainsi, c’est faire preuve d’un cruel manque d’anticipation et d’imagination. Il faut se démarquer pour attirer les énergies les plus positives. Donner à Pau et son agglomération l’attractivité qu’elle mérite avec les meilleures énergies. Pour le quartier « Rives du Gave », le moyen de déplacement le plus adapté à la vocation du lieu, loisir, sport, eco responsable, c’est bien le vélo.

De notre point de vue d’acteurs du changement pour le bas de la ville, et connectés avec tous les porteurs de projet pour le quartier (entrepreneurs, investisseurs, acteurs culturels, futurs consommateurs …) la clé de la réussite pour qu’émerge le nouveau chic au bas de la ville, c’est de connecter ce vaste quartier au reste de la ville, et ce de façon innovante, en conservant ce que l’agglomération a de précieux, un cadre de vie agréable, où l’on peut circuler de manière douce d’un bout à l’autre de la ville.

C’est le défi de l’agglomération qui, pour devenir encore plus attractive et se placer sur le développement de demain, va devoir innover, donner de l’oxygène au « nouveau chic », et surtout, c’est son rôle, connecter les différentes parties de la ville dans un plan d’ensemble cohérent.

Pour résumer, la solution à trouver pour relever ce défi, c’est comment permettre qu’un cycliste puisse aller de la place Clémenceau, au bord du gave pour un pique-nique sur l’herbe et remonter ensuite sans transpirer et sans poser le pied. Les solutions existent déjà, cet article de conso globe  parle de solutions très concrètes et viables pour répondre aux problèmes liées à la pente qui sépare le haut du bas de la ville.

 

C’est en relevant ce type de défi que la ville de Pau sera encore plus attractive pour des familles, de jeunes actifs qui cherchent un cadre de vie, mais aussi une ville à taille humaine innovante, tournée vers l’avenir, en phase.

les-friches-c-est-chic_obs

 

Trackback URL: http://laforgemoderne.fr/le-nouveau-chic/trackback